Comment oser dire les choses ? L’assertivité : une pratique pour s’affirmer en toutes circonstances

assertivite

Parce qu’il n’est pas toujours évident de dire certaines choses :

  • Exprimer un refus
  • Demander de l’aide
  • Dire ce que l’on ressent
  • Donner son avis…

L’assertivité est une pratique d’affirmation de soi qui peut vous aider à trouver les clés pour faire entendre votre voix.

Face à un événement désagréable qui génère en soi une émotion négative (frustration, colère, stress, peur, etc.), nous réagissons de 4 manières différentes :

1/ La contre-attaque (motivée par nos pulsions, notre dimension animale)

2/ La fuite (motivée par notre besoin de protection, notre dimension émotionnelle)

3/ La manipulation (motivée par la volonté de déstabiliser l’autre, notre dimension mentale) qui va passer par des mécanismes de culpabilisation par ex.

4/ L’assertivité (motivée par notre volonté de nous affirmer sans nuire à l’autre).

Ca veut dire quoi concrètement cette 4ème réaction ? D’abord c’est important de comprendre un postulat de base : vous ne pouvez pas agir sur l’autre. Vous ne pouvez agir que sur vous. Cela invite ainsi à deux choses :

  • Lâcher-prise sur cette volonté d’agir sur l’autre
  • Faire appel à l’intelligence émotionnelle en exprimant ses émotions

Par exemple « lorsqu’il c’est passé cela, j’ai ressenti cela. J’ai besoin de…

Pour que cela fonctionne cela nécessite de recourir à la Communication Non Violente en s’exprimant de manière congruente « tête, coeur, corps ». C’est à dire de formuler des paroles sincères qui correspondent à ce que l’on pense et ce que l’on ressent.

Ok, vous allez me dire.  » Mais en quoi l’assertivité serait plus efficace que les autres réactions ? » eh bien regardons de plus près les bénéfices ou plutôt les impacts de ces différentes réactions :

  • Si vous contre-attaquez : vous rentrez dans un rapport de force. Vous faites appel à votre pouvoir. Il y aura forcément un gagnant et un perdant. Vous risquez de générez de la frustration ou de la rébellion.
  • Si vous optez pour la fuite ou le retrait : vous vous protégez. En revanche vous risquez de perdre en crédibilité face à votre interlocuteur, vous risquez également de vous isoler.
  • Si vous choisissez la manipulation en cherchant à déstabiliser votre interlocuteur : vous générez chez l’autre de la méfiance, une perte de confiance dans votre relation, voire de la résistance passive à terme chez votre interlocuteur.

Alors, dans ce cas, vous allez me dire à quoi va servir l’assertivité ?

Eh bien l’assertivité (s’affirmer en exprimant ses émotions) a pour but de se libérer des émotions qui nous altèrent. Car toute émotion envoie un signal et produit de l’énergie qu’il faut dans l’idéal exploiter dans la foulée. Exprimer ses émotions est une façon de s’en libérer de manière saine et bienveillante pour chacun. Or, j’avais sous-estimé l’impact de mes émotions négatives sur moi et surtout la puissance que confère le fait de les exprimer.

Je vous invite donc à expérimenter autant que vous le pouvez cette pratique et d’expérimenter les effets que ça peut avoir sur vous, votre état émotionnel et votre niveau d’énergie.

Quelques astuces avant de vous lancer :

  • Soyez direct et précis (éviter les généralités, ou de diluer vos propos)
  • Évitez le « on » : impliquez-vous à l’aide du « Je » et impliquez l’autre « tu/vous »
  • Osez demandez de l’aide
  • Apprenez à dire non avec fermeté et bienveillance

A vous de jouer ! Et venez me raconter vos expériences !

Peut-être aussi que vous avez d’autres astuces pour développer votre assertivité, pour vous affirmer avec bienveillance, comment vous vous y prenez vous pour dire les choses délicates ? Quels conseils aimeriez-vous partager ?

Publicités

De quoi avez-vous peur ?

peur

Face à une peur, il est difficile d’agir. Quelle direction prendre pour sortir de cette situation ? Voici les pistes que je vous propose selon la peur à laquelle vous êtes confronté.

Peur d’échouer

Si vous avez peur d’échouer, de faire une erreur, votre enjeu est d’accomplir quelque chose. Recentrez-vous sur les ressources dont vous disposez. Les connaissez-vous ?

Interrogez-vous sur les valeurs qui vous animent. Qu’est ce qui est essentiel pour vous dans les projets que vous initiez ou auxquels vous participez ? Le travail? Le résultat? L’action? La gloire ? La bienveillance? La coopération ? La responsabilité ? Etc.

En explorant vos valeurs, vous remettez au centre votre boussole pour vous orienter vers ce qui vous anime profondément. A ce stade, vous comprenez alors pourquoi vous souhaitez vous lancer dans une certaine direction et donc vous êtes en mesure d’oser passer à l’action quelle qu’en soit l’issu.

Peur du jugement des autres

Lorsque vous craignez le jugement des autres,  vous leur accordez un pouvoir sur vous. Celui de vous reconnaître ou non. Vous semblez oublier qui vous êtes, qu’est-ce qui vous définit. Et vous attendez cette réponse de l »extérieur.

Pour dépasser cette peur, il est nécessaire de se reconnaître de prime abord. Pour se reconnaître, il est bon de cerner ce qui fait sens pour vous, ce qui est important, dans quel but vous faites les choses. A partir de vos valeurs, définissez comment vous souhaitez incarner celles-ci. Quelles seraient le type de projets qui pourraient y répondre ? Ce qui est important pour vous, c’est aussi vos besoins. De quoi avez-vous besoin au quotidien pour être heureux ?

Enfin, pour vous reconnaître, vous devez vous connaitre. Qu’est ce qui vous caractérise ? Quelles sont caractéristiques personnelles ? Quelles sont vos singularités ? Dépassez la logique de qualités ou de défauts. Envisagez plutôt quelles sont vos forces et vos limites actuelles et surtout qu’est ce qui vous rend unique.

En identifiant les buts que vous souhaitez accomplir, les besoins qui vous animent et ce qui fait votre singularité (votre humanité), vous serez en mesure de vous reconnaître dans chacune des actions que vous entreprendrez et donc de ne plus attendre cela des autres. Vous êtes la seule personne qui peut réellement vous reconnaître. La reconnaissance des autres c’est du plus et surtout généralement elle arrive lorsque l’on arrête de l’attendre et lorsque l’on s’est reconnu totalement soit-même.

A travers ce schéma ci-dessus, découvrez, pour toutes ces peurs qui parfois vous animent, quelles pistes vous pouvez explorer en vous-même pour les surmonter… En conclusion, mieux se connaitre reste le meilleur moyen pour dépasser ses limites !

Comment trouver cette année l’entreprise de vos rêves ?

Soyez au clair sur votre objectif, vos valeurs, vos atouts, vos compétences et vos besoins. Assurez-vous que votre future entreprise :

  • partage vos valeurs,
  • a besoin de quelqu’un comme vous,
  • peut répondre à vos besoins.

De votre côté, soyez incollables sur ses enjeux !

 

entreprise-reves

Un petit schéma pour garder tout ça bien à l’esprit. Ici vous trouverez mes propres réponses. Je vous invite à créer votre template et poser tout ça sur papier 😉

Petit warning, ça demande un vrai temps de réflexion. Faites-ça en binôme ou en groupe ça sera plus fun et vous vous aiderez mutuellement à bien creuser vos réponses !

Découvrez les 8 clés pour développer tout votre potentiel en 2018 !

Saurez-vous retrouver dans ce schéma les 8 conseils à suivre pour parvenir à votre plein potentiel ?

potentieljpg

A vous de jouer maintenant 🙂

Et si jamais vous avez encore quelques questions d’ici là, je vous invite à vous abonner à ce blog qui vous apportera je l’espère quelques pistes utiles pour vous accompagner dans votre développement.